•  En latin, majores orum (ceux de qui on descend) signifie ancêtres


    En cliquant sur les images vous obtiendrez une meilleure lisibilité 

    > 001 ORIGINE DU PATRONYME BOURSON

    © Photo collection Alain Laplace

       Le premier ancêtre connu de la famille BOURSON est originaire de Vigy, dans l'actuel département de la Moselle où naquit, vers l'an 1608, Gaspard BOURSON.

    Plusieurs possibilités s'offrent à nous quant à l'origine de ce patronyme :

    - Des surnoms d'hommes riches, opulents (de l'ancien français borse, petit sac de cuir contenant de l'argent, lui même issu du latin bursa, cuir).

    - Des surnoms de fabricants de bourses.

    - À noter que Bourselet, Bourselon, Bourselot furent peut-être d'abord des surnoms d'enfants élevés dans des hospices grâce à des bourses octroyées par de grands personnages.

    Différentes formes (entre parenthèses le nombre de foyers d'abonnés au téléphone en France et la région ou les départements où il est le plus fréquent en 2008); Bourcier (1272, Nord, Poitou-Charentes); Boursier (1396, Ouest, Île-de-France, Champagne); Bource (82, Bretagne, Île-de-France); Boursereau (48, Vendée); Bourcereau (128, Vendée); Bourset (121); Bourcet (248, Rhône-Alpes); Boursin (541, Nord); Bourcin (28, Bretagne); Bourson (261, Est, Vallée du Rhône, Île-de-France); Boursault (172). Patronymes représentés par moins de dix foyers en France: Bourseret, Bourseron, Bourserot, Bourcerot, Boursillon, Bourcault...

    Noms de localités d'origine:

    - Boursault, Lieux-dits et localités du Poitou et de Champagne dont les noms évoquaient des bois touffus ou des renflements de terrains.

    - Bours, Labourse (Pas de Calais), Bourcies (Nord): forme de l'ancien néerlandais bors, broussailles.

    - Bourcia (Jura), Bours (Hautes Pyrénées), Boursay (Loir et Cher), Boursières (Haute-Saône), Bourseul (Côtes du Nord), Bourseville (Somme: du nom d'homme latin Borcius).

    - Boursin (Pas de Calais) du nom latin Buccius.

    Source : Le Républicain Lorrain - 7HEBDO magazine - Généalogie 

       Avant la révolution, les BOURSON étaient paroissiens du village de Vigy qui englobait les écarts ou lieux-dits Befey, Champion (ferme), Blanchard (moulin), Hessange, Rabas, ou Sanry et son annexe Méchy. La famille BOURSON fait partie des premières figurant dans les registres paroissiaux de Vigy.

    Source : Marie-Odile MIN, "Les familles de Vigy de 1669 à 1907" reconstituées à partir des registres paroissiaux et d'Etat-civil

     

    > 001 L'origine du patronyme BOURSON

    Signature de Nicolas Eugène BOURSON (1901 Vigy-1957 Borny), © collection Alain Laplace

    Extraite d'un cahier de chansons

    Licence Creative Commons
    Ce document, extrait d'une étude généalogique est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Paternité

    - Pas d'Utilisation Commerciale- Partage à l'Identique 2.0 France 


     


    votre commentaire
  •  


    En cliquant sur les images vous obtiendrez une meilleure lisibilité 


    ÉVOLUTION DU NOM 


    VIGIACUM (691)-VIDIACUM (715)-VIGEY (1200)-VIGEIUM (1205)

    VEGEY (1404)-WEGEY (1518)-VIGEYUM, VIGI (1544)

     WIGI AUX DEUX TOURS (1634)

     Source : Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle par M. de Bouteiller (1874)

     VIGY (fin XVIIIe)-WIGINGEN (1871-1918 [1])-VIGY 

    [1] Annexion allemande


    > 002 VIGY, L'HISTOIRE D'UN NOM...

    Place de l'église, Vigy (Moselle)


    L'histoire d'un nom... 

       Le nom de la commune proviendrait d'un homme d'origine romaine ou gallo-romaine, VIGIUS. Ce dernier aurait alors fondé la cité VIGIACUM (chacun sait que le suffixe "acum" signifie appartenance). Cette dénomination changera en 691 avec l'avènement de la graphie latine " Vidiacum, situm in pago Mettense " (en clair, Vigy situé dans le pays Messin). Le village est donné à Drogon, évêque de Metz. En 715, le 23 juin, Hugues, fils de Drogon, donne Vigy et ses terres à l'abbaye de St-Arnould. Par la même occasion, Vigy devient VIGEIUM. Cette donation fut confirmée en 977 par Therri 1er, évêque de Metz et en 1115 par l'Empereur Henri IV.

    Vigy gardera sa connotation latine " VIGEIUM " jusqu'en 1205, date à laquelle elle sera définitivement abandonnée au profit de la forme VIGEI. Au cours des siècles suivants, le nom va connaître plusieurs évolutions successives : de VEGEY en 1404, en passant par WEGEY en 1518 et enfin, l'énigmatique WIGI AUX DEUX TOURS en 1634. Cette appellation reste un mystère et ne provient d'aucun élément historique connu (à vos recherches!). En effet, en 1635, le 12 septembre, au cours de la guerre de trente ans, presque tout le village fut brûlé par les Espagnols : les hommes, les femmes, les enfants, et le bétail. Les troupes, dirigées par le colonel Maillard, ne venaient pas de loin car le pays messin était voisin des Pays-Bas Espagnols. Elles mirent à feu et à sang le village, ne laissant derrière eux qu'un monceau de ruines autour d'une bâtisse appelée " La grange aux dîmes ". Il est donc peu probable qu'il y ait eu deux tours.

    A la fin du XVIIIe siècle apparaît l'orthographe VIGY dans le Cahier des Doléances qui se transformera en WIGINGEN lors de l'occupation allemande pour en devenir le Vigy actuel.

    Durant la guerre de 1914-1918, les cloches de l'Eglise de Vigy furent saisies comme celle des autres villages. La plus petite, fondue en 1847, fut épargnée. En novembre 1940, beaucoup de gens de Vigy furent expulsés à Mussidan (Dordogne).Quelques uns furent massacrés le 11 juin 1944 après une rafle provoquée par une attaque de la Résistance (plus de 50 morts en tout).

    Vigy est chef-lieu de canton depuis la Révolution. C'est en 1809 que Napoléon a créé la commune de Vigy-Hessange.

    Les habitants de Vigy s'appellent... les Torlats.

    Et d'un blason...Vigy, l'histoire d'un nom... et d'un blason

    D'Azur à l'aigle essorante d'or, mi-parti fascé d'or et d'azur de huit pièces

       Ces armes ont été adoptées par la Commune le 20 octobre 1948. Ce sont, à dextre les armes de l'abbaye bénédictine St-Arnould de Metz et, à senestre, celles du paraige Messin de Porte-Moselle. La seigneurie de Vigy appartint jusqu'à la Révolution à l'abbaye de St-Arnould, à laquelle elle avait été donnée en 715 par le Duc Arnoul, fils de Drogon. Le plus ancien sceau de l'abbaye de St-Arnould présente d'un côté le saint en costume épiscopal, de l'autre au contre-sceau, l'aigle, emblème de St Jean l'Evangéliste, avec la légende "in principio erat verbum". C'est cet aigle, pris pour l'aigle impérial de la dynastie carolingienne qui, au XVIIe siècle, a formé le blason de l'abbaye : "d'azur à l'aigle essorante d'or", qui figure dans l'armorial d'Hozier. Le village de Vigy était compris dans la partie du Pays Messin appelée le Haut-Chemin, dépendant de la mairie de Porte-Moselle. C'est pour rappeler cette appartenance qu'ont été ajoutées les armes du paraige de Porte-Moselle.

    Source : pagesperso-orange.fr/communedevigy/pagesgifs/vigyhier/histoire_vigy.html

     Licence Creative Commons 

    Ce document, extrait d'une étude généalogique  est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Paternité  

    - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage à l'Identique 2.0 France


     


    votre commentaire
  •  


    En cliquant sur les images vous obtiendrez une meilleure lisibilité 


    DESCENDANCE COGNATIQUE PAR BRANCHES

    _________________________________________________ 

       La descendance de Gaspard BOURSON est cognatique[1] et se présente par ordre de primogéniture[2]. Elle s'étend sur douze générations dans laquelle on dénombre 552 personnages répartis en 278 hommes et 266 femmes. Aucun enfant n'est né avant le mariage et pas un n'a été conçu avant les noces de ses parents. Les jours les plus propices aux naissances étaient le dimanche, le mercredi et le jeudi. Les baptêmes étaient administrés le plus souvent le jeudi et le dimanche. Les mariages quant à eux étaient célébrés les mardi, lundi et mercredi, et les décès les plus nombreux survenaient le mercredi, le jeudi et le vendredi. Les mois les plus propices aux naissances étaient avril, octobre et novembre. Les baptêmes étaient administrés le plus souvent en juillet, en mai et en juin, et les décès les plus nombreux survenaient en janvier, en décembre et en mars. Les unions révèlent une importante endogamie professionnelle[3]

    [1] Mode de filiation non unilinéaire, qui passe indifféremment par les hommes et par les femmes.

    [2] Désigne l'antériorité de naissance et les droits qui en découlent, en particulier en matière de succession. C'était la norme dans le système féodal au cours du Moyen-Age : l'aîné hérite de la totalité des terres afin d'éviter un morcellement du domaine, qui entraînerait lui-même un affaiblissement du pouvoir de la lignée.

    [3] L'endogamie professionnelle est une pratique rencontrée chez tous les peuples de la terre et qui consiste à choisir prioritairement et majoritairement son futur époux/sa future épouse à l'intérieur du métier que l'on exerce.


    BRANCHE PRINCIPALE 


    > 003 DESCENDANCE DE GASPARD BOURSON

     

    I Gaspard BOURSON , né probablement à Vigy (57640) - Moselle, vers 1608, y décédé le 15 juin 1678, à l'âge de soixante-dix ans. Il s'est uni avec une demoiselle dont l'identité n'est pas connue, d'où :

    1) Pierre BOURSON Auteur de la BRANCHE AÎNÉE qui suivra.

    2) Anne BOURSON. Elle s'est unie avec Claude NICOLAS, d'où :

    a) Nicolas NICOLASIl s'est marié religieusement [1] le 4 février 1719 à Charly-Oradour (57640) - Moselle avec Anne POINSIGNON, fille de Jean (†< 1719) et Jeanne PETITJEAN, décédée à une date inconnue.

    3) Marguerite BOURSON Auteur de la BRANCHE CADETTE qui suivra.

    4) Marie BOURSON . Elle s'est unie avec Jean dit le Jeune ZABÉ, Manoeuvre à Vigy (1692).

     

    [1] Source : NICOLAS Nicolas (-) - BMS Charly-Oradour - Acte de mariage du 4 février 1719 relevé par le Cercle Généalogique de la Moselle - (Transcription)  - Archives Départementales de la Moselle


     Licence Creative Commons
    Cette étude généalogique est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale

    - Partage à l'Identique 2.0 France.




    votre commentaire
  •  


    En cliquant sur les images vous obtiendrez une meilleure lisibilité 

     

    BRANCHE AÎNÉE


    > 004 BRANCHE AÎNÉE

     

    II - Pierre BOURSON, né vers 1631, mort à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle le lundi 23 février 1711. Il s'est marié vers 1682 avec Marie THIEBAUT, décédée avant 1716. Voir postérité ci-après. Pierre s'est marié une seconde fois vers 1660 avec Mangeotte JOB, née vers 1637, décédée le dimanche 11 janvier 1682 à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle, fille de Jean, maimbour à Vigy, et de BOUNIER. Il eut de ces unions :

    Du premier lit :

    1° Jean BOURSON. Qui suit en III.

    2° François BOURSON. Auteur de la sous-branche issue des COLLIGNON.

    3° Domange BOURSON, né à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle le dimanche 20 juillet 1687, y décédé le mercredi 2 juin 1694.

    4° Barbe BOURSON, née à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle le samedi 7 avril 1691.

    Du deuxième lit :

    5° Jean dit L'Aîné BOURSON, cordonnier à Vigy (1696, 1704, 1719), né à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle le vendredi 8 juin 1663, y décédé le samedi 29 avril 1730. Il s'est marié le mardi 26 juin 1685 à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle avec Jeanne Anne BOUNIER-BONNIÉ, sage-femme à Vigy (1719), née en 1666, décédée le mardi 27 juin 1741 à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle, à l'âge de soixante-quinze ans, fille de Mengin (~1624-1704), et de Jeanne (Françoise) BURTAIRE-BERTAIRE (†1701).

    6° Antoine BOURSON. Auteur de la sous-branche issue des LECLERC.

    7° Gaspard BOURSON, maître charpentier à Vigy (1692, 1695), meunier à Hayes (1702, 1703, 1706, 1708), né à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle le vendredi 12 avril 1669, y décédé le mardi 22 janvier 1737. Il s'est marié le lundi 1er octobre 1691, jour de la Saint-Rémy à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle avec Frémine (Firmine) POINSIGNON, née le jeudi 14 avril 1672 à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle, y décédée le samedi 28 avril 1764, à l'âge de quatre-vingt-douze ans, fille de Dominique Domange (1625-1705), laboureur à Vigy (1690, 1695, 1699),, et de Bastienne HEURLY-HURLY-OLRY (†1676) [1].

    8° Georges BOURSON. Auteur de la sous-branche issue des BONAVENTURE.

    9° Georges BOURSON, né à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle le lundi 17 septembre 1674.

    10° ? ? BOURSON. On ne sait quel était le sexe de cet enfant, né à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle le mercredi 8 juin 1678.

     

    III - Jean BOURSON, laboureur à Vigy (1720, 1725, 1732, 1741, 1758, 1761), venu au monde à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle le mercredi 10 février 1683, y décédé le lundi 21 septembre 1761. Il s'est marié le mardi 18 juin 1715 à Antilly (Moselle (Lorraine)), Moselle avec Jeanne JOB, née le mercredi 8 novembre 1690 à Charly-Oradour (Moselle (Lorraine)), Moselle, décédée le lundi 5 juin 1741 à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle, à l'âge de cinquante et un ans, d'où :

    1° Jean BOURSON, né à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle le samedi 2 mai 1716, y décédé le jeudi 19 avril 1742.

    2° Sébastienne (Bastienne) BOURSON, née à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle le dimanche 12 juin 1718, y décédée le dimanche 27 mai 1787. Elle s'est mariée le mardi 22 novembre 1740 à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle avec Jean Louis POULAIN, maréchal ferrant à Méchy (1740, 1749), né le samedi 25 juin 1718, lendemain de la Saint-Jean-Baptiste à Sanry-lès-Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle, y décédé le lundi 11 mai 1761, à l'âge de quarante-trois ans, fils de Jean (~1672-1740), maréchal-ferrant à Méchy (1698 à 1728), et d'Anne MATHIEU (1677-1755), matrone en la paroisse de Sanry (1751, 1753). Elle en eut :

    a) Jean POULAIN. Il s'est marié le mardi 9 janvier 1770 à Bettelainville (Moselle (Lorraine)), Moselle avec Marie CHLECQ, fille de Jacques, et de Marguerite RICHON.

    b) Anne POULAIN. Elle s'est mariée le mardi 17 février 1789 à Metz (Moselle (Lorraine)), Saint-Livier avec Nicolas NICOLAS [2].

    3° Anne BOURSON, née à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle le jeudi 7 novembre 1720, y décédée le mercredi 3 décembre 1788.

    4° Pierre BOURSON. Qui suit en IV.

    5° Madeleine BOURSON, mise au monde à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle le samedi 30 juin 1725, y décédée le vendredi 2 décembre 1729.

    [1] Dominique Domange avait aussi épousé Laurette Laurence DUVAL qui lui avait donné Jean, Catherine, François, Gaspard, Jean, Jean, Mathieu, Nicolas et Pierre POINSIGNON.

    [2] Nicolas épousa aussi Catherine MICHEL.

    6° Marie BOURSON, née à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle le jeudi 17 juillet 1727.

    7° Jeanne BOURSON, née à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle le samedi 18 septembre 1728, y décédée le dimanche 19 février 1730.

    8° Joseph BOURSON. Auteur de la sous-branche issue des DELATTE-DELAITE.

    9° Jacques BOURSON, né à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle le lundi 31 mars 1732, y décédé le mardi 29 juillet 1732.

     

    IV - Pierre BOURSON, charretier à Vigy (1766), laboureur à Vigy (1779), cultivateur (1793), né à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle le dimanche 24 mai 1722, y décédé le mercredi 18 octobre 1797. Il s'est marié le mardi 8 février 1752 à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle avec Barbe BAUDOIN, née le dimanche 8 octobre 1724 à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle, y décédée le mardi 16 mai 1797, à l'âge de soixante-treize ans, fille de Claude (1688-1729), et de Marguerite AUBURTIN (1700-1762) [1], d'où :

    1° Marguerite BOURSON, née en 1752, décédée à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle le mardi 16 mai 1797. Elle s'est mariée le mardi 25 janvier 1791 à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle avec Dominique BRION, cabaretier à Vigy (1799), fils de Dominique, et de Barbe WOIRHAYE.

    2° Joseph BOURSON. Qui suit en V.

    3° Léger BOURSON, charretier, né en 1755, décédé à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle le jeudi 12 juin 1794. Il s'est marié le mardi 13 janvier 1789 à Bettelainville (Moselle (Lorraine)), Moselle avec Catherine DOSSE, fille de Dominique, et de Barbe DURAT [2].

    4° Marie Thérèse BOURSON. Auteur de la sous-branche issue des PERETTE.

    5° Jeanne BOURSON. Auteur de la sous-branche issue des WATRIN.

    6° Catherine BOURSON, née en 1766.

     

    V - Joseph BOURSON, menuisier (1779, 1781, 1791, 1793, 1794), charretier (1808), cultivateur (1809), venu au monde à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle le jeudi 26 avril 1753, y décédé le dimanche 18 septembre 1808. Il s'est marié le mardi 9 février 1779 à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle avec Marie Anne PETIT, née le samedi 7 juillet 1753 à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle, décédée le samedi 18 avril 1835 à Metz (Moselle (Lorraine)), Moselle, à l'âge de quatre-vingt-deux ans, fille de Jean, et d'Anne VIRION, d'où :

    1° Marie Marguerite BOURSON, née à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle le mercredi 12 janvier 1780, décédée à Trémery (Moselle (Lorraine)), Moselle le jeudi 17 mars 1853. Elle s'est mariée le jeudi 28 septembre 1815 à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle avec Jean Baptiste MANGIN, né le lundi 23 octobre 1775 à Trémery (Moselle (Lorraine)), Moselle, y décédé le samedi 23 janvier 1858, à l'âge de quatre-vingt-trois ans, fils de Charles Michel (<1858), et de Françoise COLLIGNON (†1777) [3]. Elle en a eu :

    a) Léger MANGIN, né vers 1818, décédé à Trémery (Moselle (Lorraine)), Moselle le jeudi 16 janvier 1902. Il s'est marié avec Catherine METTELIN, décédée avant 1902.

    b) Charles Dominique MANGIN, né le lundi 17 avril 1820.

    2° Jeanne BOURSON, née à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle le dimanche 15 avril 1781, y décédée le samedi 19 mai 1781.

    3° Léger BOURSON. Qui suit en VI.

    4° Marie (Marie Anne) BOURSON, née à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle le lundi 26 avril 1784, y décédée le samedi 12 février 1803.

    5° Thérèse BOURSON, née à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle le mardi 27 septembre 1785, y décédée le dimanche 13 août 1786.

    6° Léger Joseph BOURSON. Auteur de la sous-branche issue des MARSAL.

    7° Catherine BOURSON, née à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle le dimanche 26 octobre 1788, décédée à Ay-sur-Moselle (Moselle (Lorraine)), Moselle le dimanche 21 octobre 1849. Elle s'est mariée le mardi 28 avril 1812 à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle avec Georges SILVESTRE, tisserand à Ay, né le mardi 23 septembre 1783 à Ay-sur-Moselle (Moselle (Lorraine)), Moselle, y décédé le mercredi 3 septembre 1856, à l'âge de soixante-treize ans, fils de François (†1808), cultivateur à Ay, et de Jeanne COLLIGNON.

    8° Louis BOURSON, né à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle le mercredi 17 février 1790.

    Le mardi 27 septembre 1808, enrôlement militaire à Vigy, Moselle : Louis Bourson domicilié à Vigy, né le 17 février 1790, taille 1m73, cheveux et sourcils bruns, nez gros, bouche moyenne, menton rond, front court, visage long.. a déclaré s'enrôler volontairement pour servir dans le 6ème Régiment de Cannonniers à cheval.. Signé Job (Maire) et Louis Bourson [4].

    Il s'est marié le samedi 17 octobre 1812 à Metz (Moselle (Lorraine)), Moselle avec Anne LAURENT, née le dimanche 30 mars 1788 à Metz (Moselle (Lorraine)), Moselle, fille de Louis, et d'Anne STEF (†1810) [5]. Ils ont eu :

    a) Anne BOURSON, née à Metz (Moselle (Lorraine)), Moselle le jeudi 25 février 1813.

    En 1872, demeurait à Paris, Île-de-France.

    Le lundi 30 septembre 1872, option à Paris, Île-France (déclaration de citoyenneté où elle est qualifiée de veuve).

    Elle s'est mariée le mercredi 1er juillet 1835 à Metz (Moselle (Lorraine)), Moselle avec Jean JEANJEAN, né le dimanche 10 juin 1810 à Hessange (Moselle (Lorraine)), Moselle, décédé avant 1872, fils de Jean (†1826), et d'Anne PETIT (†1828).

    [1] Marguerite avait aussi épousé Nicolas VIRION qui lui avait donné Catherine et Claude Nicolas VIRION.

    [2] Catherine épousa aussi Jean PERETTE, laboureur à Vigy (1794), propriétaire (1795).

    [3] Charles Michel avait aussi épousé Agnès PIERSON qui lui avait donné Marie Anne MANGIN.

    [4] Mairie de Vigy.

    [5] Anne épousa aussi Michel MELLINGER.

    9° Anne BOURSON, née à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle le dimanche 30 octobre 1791, décédée à Ay-sur-Moselle (Moselle (Lorraine)), Moselle le lundi 11 juillet 1831. Elle s'est mariée le mardi 30 juillet 1816 à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle avec Jean Nicolas SILVESTRE-SYLVESTRE, tisserand à Ay, né en 1789 à Ay-sur-Moselle (Moselle (Lorraine)), Moselle, y décédé le mercredi 31 octobre 1877, à l'âge de quatre-vingt-huit ans, fils de François (†1808), cultivateur à Ay, et de Jeanne COLLIGNON. Elle eut de cet homme :

    a) Georges Nicolas SILVESTRE-SYLVESTRE, né le mardi 13 mars 1821. Il s'est marié le mardi 3 juin 1851 à Vry (Moselle (Lorraine)), Moselle avec Marguerite PERETTE, née le samedi 30 mars 1822 à Vry (Moselle (Lorraine)), Moselle, fille de François Joseph (°~1792), et de Marie TABELLION (°~1792).

    b) Marie SILVESTRE-SYLVESTRE, née vers 1825, décédée à Ay-sur-Moselle (Moselle (Lorraine)), Moselle le dimanche 12 avril 1903. Elle s'est mariée avec Louis COLLIGNON, décédé avant 1903.

    10° Jean BOURSON, boulanger à Metz (1820), né à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle le vendredi 26 avril 1793.

    Le samedi 12 septembre 1812, enrôlement militaire à Vigy, Moselle : Jean Bourson domicilié à Vigy, né le 26 avril 1793, taille 1m69, cheveux et sourcils noirs, yeux noirs, nez long, bouche allongée, menton allongé, front court, visage allongé, s'enrôle volontairement pour servir dans le 5ème bataillon de sapeurs [1].

    Il s'est marié le mercredi 15 avril 1818 à Metz (Moselle (Lorraine)), Moselle avec Anne PRUDHOMME, née le lundi 23 décembre 1793 à Metz (Moselle (Lorraine)), Moselle, fille de Joseph (°<1818), et de Marguerite HUMBERT. Il eut de sa conjointe :

    a) Nicolas BOURSON, né en janvier 1820, décédé à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle le jeudi 10 février 1820.

    11° Anne Françoise BOURSON, née à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle le jeudi 17 septembre 1795. Elle s'est mariée le mercredi 5 juillet 1826 à Metz (Moselle (Lorraine)), Moselle avec Noël Hyacinthe FRANÇOIS, né le dimanche 27 avril 1794 à Gondrecourt-Aix (Meurthe-et-Moselle (Lorraine)), Aix, décédé en 1832 à Metz (Moselle (Lorraine)), Moselle, à l'âge de trente-huit ans, fils de Noël (†1823), et de Marie Jeanne HENRY [2]. Anne Françoise s'est mariée une seconde fois le samedi 3 octobre 1835 à Metz (Moselle (Lorraine)), Moselle avec Michel GREUS, né le mercredi 27 janvier 1802 à Metz (Moselle (Lorraine)), fils de Jean (†1809), et d'Élisabeth MULLER.

     

    VI - Léger BOURSON, né à Vigy (Moselle (Lorraine)), Moselle le lundi 15 avril 1782, mort à Trémery (Moselle (Lorraine)), Moselle le samedi 7 avril 1866. Il s'est marié le lundi 18 février 1805 à Trémery (Moselle (Lorraine)), Moselle avec Marie Anne MANGIN, née vers 1784, décédée avant 1866, fille de Charles Michel (<1858), et d'Agnès PIERSON [3], d'où :

    1° Marie BOURSON, née à Trémery (Moselle (Lorraine)), Moselle le dimanche 29 septembre 1805 [4]. Elle s'est mariée le samedi 19 janvier 1833 à Trémery (Moselle (Lorraine)), Moselle avec Georges BERTRAND, né vers 1800 à Ennery (Moselle (Lorraine)), Moselle, fils de Jean (<1833), et de Marguerite PIERSON.

    2° Léger Joseph BOURSON, né à Trémery (Moselle (Lorraine)), Moselle le dimanche 26 juin 1808, y décédé le dimanche 24 juillet 1808.

    3° Jean BOURSON, né à Trémery (Moselle (Lorraine)), Moselle le dimanche 18 novembre 1810, y décédé le lundi 20 septembre 1813.

    4° Marguerite BOURSON, née à Trémery (Moselle (Lorraine)), Moselle le vendredi 10 mars 1815, y décédée le dimanche 13 mars 1836.

    5° Marie BOURSON, née à Trémery (Moselle (Lorraine)), Moselle le vendredi 4 juin 1819. Elle s'est mariée le jeudi 3 février 1842 à Trémery (Moselle (Lorraine)), Moselle avec Jean Charles MANGIN, né vers 1820, décédé avant le mardi 7 avril 1885, fils de Jean Charles Michel, et de Marguerite CUNE. Ils eurent :

    a) Jules MANGIN, cultivateur, né à Trémery (Moselle (Lorraine)), Moselle le samedi 13 mars 1858.

    [1] Mairie de Vigy.

    [2] Noël Hyacinthe épousa aussi Geneviève GEOFFROY.

    [3] Charles Michel avait aussi épousé Françoise COLLIGNON qui lui avait donné Jean Baptiste MANGIN.

    [4] Née le 6 vendémiaire An XIV. 

     

     Licence Creative Commons
    Cette étude généalogique est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Paternité -

    Pas d'Utilisation Commerciale - Partage à l'Identique 2.0 France.



    votre commentaire